Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2016

Année Sainte de la Miséricorde : à Liège, 24 heures pour le Seigneur (4-5 mars 2016)

Copie de 12552822_1595672527319949_1577042776659770766_n.jpg

affiche-274-bb045.jpgA Liège, les équipes diocésaines des vicariats « Annoncer l’Evangile » et « Evangile et Vie » ont mis les petits plats dans les grands pour offrir une journée hors du commun : un événement d’Église d’abord qui rassemblera, nous l’espérons, des chrétiens de tous les âges et des quatre coins de l’horizon du diocèse de Liège. Des approches multiples aussi pour approfondir et vivre diverses facettes de la miséricorde et du pardon dans la vie quotidienne, dans son expression sacramentelle, dans l’engagement au service et dans le monde aussi... Une invitation largement ouverte, une expérience à vivre ! (Olivier Windels, Vicaire épiscopal, coordinateur des « 24h pour le Seigneur »).  

Les « 24 heures pour le Seigneur » à Liège se dérouleront en quatre phases : 

  • La première, le vendredi 4 mars, à la Cathédrale :

18h00 : Entrée priante dans les 24h, lecture de la Parole et chants.

19h00 : Animation autour du thème de la miséricorde : témoignage, extrait vidéo …

19h30 : Eucharistie simple autour de notre évêque

20h30 : Veillée de la miséricorde animée par le groupe Nightfever : jeunes et adultes admis !

21h45 : simultanément :               Concert du groupe Jesus’trip

                                                 Prolongation de la prière silencieuse d’adoration

  • La deuxième, toujours à la Cathédrale : longue nuit de prière et d’adoration:

 Relais – prière pris en charge par divers groupes de jeunes et de moins jeunes. Pour les jeunes, expériences de rencontres solidaires.

  • La troisième, le samedi 5 mars, à travers toute la ville de Liège :

22 animations sont proposées en continu de 9h30 à 16h15 autour du thème de la miséricorde et du pardon. Chacun, en groupe ou individuellement, choisira au gré de ses désirs et composera son « menu »; on peut arriver quand on veut et repartir de même (voir l’article d’Eglise de Liège cité).  

Les différentes animations (sous réserve de légères modifications de détail de dernière minute !) seront les suivantes :

A la Cathédrale : lecture continue de la Parole de Dieu

Au Carmel de Cornillon : Silence et adoration du Saint-Sacrement.

A Saint-Remacle : quand la musique parle de miséricorde : pièces d’orgue commentées

A Saint-Nicolas : quand les images parlent de miséricorde : extrait du film « Human » échanges.

A Saint-Pholien : permanence de confessions individuelles et d’écoute fraternelle.

A Saint-Louis : A l’écoute d’une Parole de miséricorde. Partage biblique.

A Notre-Dame des Anges : Peut-on sortir de la violence ? Animation participative.

A Sainte-Véronique : Nourrir l’affamé, vêtir ceux qui sont nus… Témoignage.

A Saint-François de Sales: On ne joue pas avec la miséricorde !!! ... Et pourquoi pas ???

Découvrir la beauté de la miséricorde à travers le jeu. Animations pour petits et grands.

Au Saint-Sacrement : Silence et adoration guidée du Saint-Sacrement.

A l’abbaye des bénédictines : A l’écoute d’une Parole de miséricorde. Partage biblique.

A Saint-Jean : Peut-on tout pardonner ? Mini-conférence

A Saint-Christophe : L’expérience d’être pardonné. Témoignage d’un ex-détenu.

A Saint-Jacques : Résoudre les causes structurelles de la pauvreté. Qu’est-ce que la dette publique, quel impact de celle-ci sur l’économie et la société ? Animation pour un public peu ou pas averti..

Au Grand séminaire : Altruisme et compassion. Réflexion à partir de la pensée de Matthieu Ricard.

A Saint-Denis : Un retable de la miséricorde ; permanence de confessions et d’écoute fraternelle

A Sainte-Catherine : Chanter la miséricorde : découvrir et approfondir quelques chants.

A Saint-Barthélemy : l’Islam et le Dieu de la miséricorde. Témoignage.

A la Chapelle des Filles de la Croix : La réconciliation, un sacrement méconnu. Mini-conférence.

A Saint-Servais : L’attention à l’autre et le pardon dans le couple. Animation, échanges.

A Saint-Martin : Saint Martin, un modèle de miséricorde et de générosité. Animation adultes, jeunes, enfants.

A Sainte-Marguerite : Quand la miséricorde passe aux actes d’Entraide et de Fraternité… Animation.

 Pour voir le détail des propositions, cliquez ci-dessous:

 http://www.24heurespourleseigneur.be/programme/parcours-d...

  • La quatrième,17h00 à la Cathédrale: célébration ecclésiale de la réconciliation autour de notre évêque

Un fascicule plus complet sera réalisé d’ici peu ; il précisera davantage le contenu des animations ; il aidera à s’orienter dans la ville (plan situant les diverses églises) ; il donnera des indications pour le parking éventuel ; il signalera des lieux où l’on peut se rendre pour manger son pique-nique.

Ce fascicule vous sera envoyé par mail sur simple demande à l’adresse suivante : contact@annoncerlevangile.be. Ces informations seront également disponibles dès que possible sur le site du Diocèse ainsi que celui du Vicariat « Annoncer l’Évangile » : www.annoncerlevangile.be

 (source: information UPSL)

 

A l'église du Saint-Sacrement, Bd d'Avroy, 132 (face à la statue équestre de Charlemagne)

le samedi 5 mars 2016 , de 09h30 à 16h00:

Copie de église du st sacrement.JPG

flyer 4-5mars.jpg

 

Qu’est-ce que la miséricorde ?

 "La miséricorde n’est ni un vague sentiment de compassion à l’égard de la souffrance et de la misère des hommes, ni une fausse indulgence cherchant à faire table rase de l’injustice et du mal. La miséricorde est dans la volonté raisonnée et active de venir surmonter le mal physique et moral, d’imposer une limite au mal, le plus souvent en prenant sur soi, si possible, ce qui en est la cause, ou, à tout le moins, en écartant le mal, comme dans la parabole du Bon Samaritain. La miséricorde est, chez l’homme, la plus haute des vertus procédant de la charité ; elle est la clé de toutes les œuvres de Dieu.

Nous pouvons constater deux grands types de présence du mal dans le monde actuel.

C’est, d’une part, ce champ, malheureusement immense, du mal qui a pour origine la conduite humaine dévoyée, “ la perte des repères “ comme on dit, la conscience morale personnelle et collective qui n’exerce plus son rôle de poursuite du bien et laisse se déchaîner le mal.

Mais c’est, d’autre part, un mal plus difficile à déceler et à identifier qui est précisément l’incapacité ou l’obscurcissement de l’intelligence et de la volonté à identifier le mal, à le désigner comme mal. La miséricorde est, sur ce point, la recherche de la vérité et le témoignage miséricordieux et ferme de ce qu’elle est. Quant à la conduite humaine égarée, source de tant de maux, le remède ne peut être que dans la repentance et le désir de se tourner à nouveau vers le bien. Mais par lui-même, l’homme laissé à ses seules forces ne le peut pas : il a besoin du secours de Dieu qui l’appelle inlassablement et avec grande tendresse à revenir à Lui. Il a besoin de la Miséricorde divine.

La découverte de la miséricorde du Père, telle qu’elle se révèle dans la parabole de l’Enfant prodigue, permet de revenir vers lui avec confiance, de se repentir, de demander pardon dans la découverte et la reconnaissance de son amour patient et doux. (cf. 1 Co 13,4). La miséricorde est l’un des moteurs les plus forts pour aider les hommes à se détourner du mal, à lui imposer une limite, à réparer, à restaurer les injustices, les liens qui ont été bris Dans le pardon et la réconciliation, la miséricorde est une puissante limite au mal car elle l’empêche de proliférer, la haine appelant la haine, l’injustice, la violence la violence. Le pardon et la miséricorde brisent cet enchaînement en rétablissant la vérité, la justice, le droit et la bonté.

La miséricorde de Dieu n’est limitée par rien, ni par l’ampleur et l’abîme du mal, ni par le nombre et la multitude des maux et des miséreux, ni par l’espace et le temps : “ Sa miséricorde s’étend d’âge en âge ”. Elle n’est limitée que par le refus de l’accueillir."

(Mgr de Monléon, évêque ém. de Meaux)

10/02/2016

Le chant des offices de la liturgie liégeoise médiévale : une conférence de Marcel Pérès à l’église des Bénédictines au Boulevard d’Avroy le dimanche 14 février 2016 à 15h30

sigle_bleu.jpgAcadémie  de  Chant  grégorien à Liège

Secrétariat :  Jean-Paul Schyns,  Quai Churchill , 42/7  4020  Liège

E-mail : academiedechantgregorienliege@proximus.be

Tél. 04.344.10.89      Site :   http://www.gregorien.be

    

 

 Église de l’abbaye des Bénédictines de Liège

église des bénédictines.jpg 

Boulevard d’Avroy, 54 

Dimanche 14 février 2016 à 15h30 

LE CHANT DES OFFICES DE LA LITURGIE LIÉGEOISE MÉDIEVALE

Trinité, Fête-Dieu, Saint Lambert 

CONFÉRENCE 

donnée par  

Marcel-Peres (1).jpgSt.Lambert ms 5.jpg 

MARCEL PÉRÈS

 Directeur de l’Ensemble « Organum » et du CIRMA (Centre Itinérant de Recherche sur les Musiques Anciennes). 

Les manuscrits présentés portent encore beaucoup d’éléments constitués au cours de la renaissance carolingienne et offrent de précieuses indications sur l’art de la scansion du plain-chant, comme le montrera aussi l’interprétation vocale d’extraits de ces manuscrits. 

 P.A.F : 10 € (à l’entrée)

Renseignements et réservations : 04.344.10.89 (J.P. Schyns) ou 04. 223.77.20 (demander Sœur Petra)

Voir aussi : 

http://eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com/archive/2016/01/22/academie-de-chant-gregorien-a-liege-trois-sessions-et-deux-c-5748645.html

06/01/2016

Le samedi 9 janvier 2016 à 16h30 : Liège fête les Rois à l’église du Saint-Sacrement

Epiphanie 9-01-16.jpg

epiphanie1.gif

Le samedi 9 janvier prochain, aura lieu la Fête traditionnelle de l’Epiphanie organisée à Liège en l’église du Saint-Sacrement, boulevard d’Avroy, 132 (face à la statue équestre de Charlemagne). Il s’agit d’une fête familiale, avec la procession à la crèche avant la messe, le partage de la galette des rois et l’échange des vœux pour l’an nouveau au cours d’une réception ouverte à tous .

Deux excellentes chorales polyphoniques animeront cette fête : la « Magnanarelle »  et l’Ensemble « Praeludium ».

  

À 16h30, un petit prélude concertant nous permettra d’entendre les chants de la « messe du millénaireimages (1).jpg
 de la collégiale Saint-Barthélemy » interprétés par la Magnanarelle sous la direction du compositeur : Ghislain Zeevaert. 

 

Les voix de l’Ensemble « Praeludium » (dir. P. Wilwerth) suivront avec des psalmodies hébraïques ainsi que des œuvres composées pour la liturgie slavone et, à 17h00, la messe de l’épiphanie sera célébrée (missel de 1962) avec le concours des mêmes chanteurs, tous issus de nos conservatoires ou académies de musique .

P1010258.JPGLe Kyriale de la célébration sera celui de la messe Litanies d’Oksana. Au programme également, outre le propre grégorien, des œuvres de Piotr Ilitch Tchaïkovski, Tomás-Luis de Victoria, Padre Madina, Ghislain Zeevaert  et Patrick Wilwerth. A l’orgue Thomas du Saint-Sacrement : Patrick Wilwerth, professeur au conservatoire de Verviers. Photo.

Cette initiative conviviale se veut aussi une contribution au développement d’une musique liturgique de qualité : la découverte mérite le détour. 

Entrée libre. Renseignements : 04.344.10.89 -  

E-mail :sursumcorda@skynet.be Site web : http://eglisedusaintsacrementliege.hautetfort.com

 

O Magnum Mysterium (Tomas-Luis da Victoria)

 

Divine Liturgie: Dostojno jest