Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2013

Habemus papam

x240-NRd.jpg Une hirondelle ne fait pas le printemps, une mouette non plus. Au moment où le cardinal proto-diacre Jean-François Tauran annonça ce mercredi soir 13 mars que le cardinal Jorge-Mario Bergoglio avait été fait pape de Rome, ce fut la surprise. Mais, comme le notent nos amis du périodique L’Homme Nouveau, la mouette qui avait été remarquée en fin d'après midi sur la cheminée d'où s'échappe la "sfumata" de l'élection avait déjà, à sa manière, préfiguré que le pape prendrait comme nom celui d'un ami des animaux : saint François. Un saint François, apôtre de la radicalité évangélique, disciple de la pauvreté et d'un christianisme ascète. Dès ce moment, l'Église ne fut plus orpheline; elle avait retrouvée un Père. À lui, maintenant, de nous conduire dans la vérité et la charité, aux portes du Ciel .  

Les commentaires sont fermés.