Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2010

Vient de paraître

 

Aux Editions Mols (diffusion Desclée en France):

 

1764489386.jpg

 

PARUTION: octobre 2010, FORMAT 15 x 20,50 cm, rabat, 288 pages

Prix conseillé librairie: 22,5€, ISBN/EAN: 978-2-87402-123-7

Union_ royale_logo.gif

 L'UNION, CERCLE ROYAL DES ETUDIANTS CATHOLIQUES DE LIEGE

 tél.+32 (0)4.344.10.89 ou +32 (0)4.223.54.11

qui a contribué à cette publication, met l'ouvrage en vente au prix de faveur de 18 euros (port compris)

Pour recevoir le livre à votre adresse, il suffit de verser cette somme au compte IBAN BE15 2400 0748 1330  BIC GEBABEBB de l'Union, Cercle Royal des Etudiants Catholiques de Liège asbl, Rue Vinâve d'île, 20 bte 64 à 4000 Liège. avec la mention "A contretemps".

moutonsdepanurge.jpg Un essai critique des moeurs contemporaines: familles recomposées, homoparentalité, mort dans la dignité, la parole est aujourd'hui au politiquement correct. Né en 1980, au pays de l'american way of life, le politiquement correct n'a pas tardé à franchir l'Atlantique. Son discours, qui se réclame de la démocratie, est -en réalité- l'arme principale d'une pensée dominante, voire unique. Arme redoutable, la parole, notait déjà Talleyrand, a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée. Sous prétexte de promouvoir le "vivre ensemble", la société, qui prône le libre arbitre individuel, devient en réalité liberticide. Pis encore, de contrainte sociétale, le politiquement correct se mue parfois, sournoisement, en contrainte légale: toute opinion politiquement incorrecte est alors bâillonnée par un pouvoir civil "démocratique".

Avec un humour parfois corrosif, le présent essai dénonce, sans détour, quelques-uns des effets délétères d'une dictature qui s'avance sous le masque du dialogue et de la tolérance. Interdiction au citoyen-électeur de contester la moindre parcelle de la modernité, cette matrice évidente d'un prétendu progrès. Toute remise en question des "avancées" dans les domaines de la bioéthique, de la spiritualité, de l'intelligence artificielle est taxée de rétrograde, réactionnaire, totalitaire, voire néo-fasciste. Examinant ici à contretemps les arguties du "prêt à penser" politiquement correct, l'auteur montre comment, tels les moutons de Panurge ou les aveugles de Bruegel, bien des contemporains "progressent" sur la voie du précipice et de la décadence.

Mutien-Omer HOUZIAUX, romaniste, a connu un parcours universitaire marqué par l'interdisciplinarité.3790036388.jpg Chercheur et enseignant en plusieurs Facultés. Pionnier dans les domaines de l'enseignement et de l'anamnèse assistés par ordinateur à Liège, en Belgique, ainsi qu'au Canada et en Argentine. Nombreuses publications, dont plusieurs essais touchant à la linguistique, à l'informatique appliquée, à la pédagogie et à la musicologie. L'auteur a été organiste titulaire de la cathédrale de Liège durant 25 ans. Il tient aujourd'hui les orgues à l'église du Saint-Sacrement (Bd d'Avroy, 132 à Liège) tous les dimanches, à la messe de 11h15.

3528973970_2.jpgLe préfacier de l'ouvrage, Mgr Michel DANGOISSE (décédé au mois d'août de cette année) était doyen du Chapitre cathédral de Namur. Diplômé de l'Université de Louvain, professeur de langues anciennes, de français, d'histoire et de sciences religieuses, il dirigeait la revue Pâque Nouvelle (fondée par Mgr André-Joseph Léonard). Il est aussi l'auteur d'une étude critique, à paraître prochainement, sur la traduction française du missel romain de Paul VI (1970).

 

Tous renseignements: courriel sursumcorda@skynet.be 

 

ME0000028976_3.jpg