Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2012

Vérité et Espérance/Pâque nouvelle: le n° de juin 2012 est disponible

 

 

Depeches_Cathobel_VeriteEsperance__4152.jpgPâque nouvelle342.jpg

 

 

2eme trimestre 2012

SOMMAIRE

EDITORIAL

AU FIL DU CALENDRIER : BELGIQUE

Dix ans d’euthanasie légale

Homophobie : la RTBF manipule l’information

Cathophobie médiatique ordinaire

Liège, berceau de la Fête-Dieu

FORMATION:

Onction des malades ou Extrême-onction ?

Avortement : que répondre aux arguments courants ?

 AU FIL DU CALENDRIER : ROME ET LE MONDE

Triste week-end de Pentecôte pour le pape

Vers la fin des échanges sans fin entre Benoît XVI et les intégristes ?

DANS VOTRE BIBLIOTHÈQUE

L’hérésie du XXIe siècle : le démocratisme

L’écho du silence

Fête-Dieu à Liège : une parution bienvenue

Magazine trimestriel illustré de l’asbl Sursum Corda, Vinâve d’île, 20 bte 64 à B-4000 Liège. Exemplaire disponible sur simple demande au secrétariat de rédaction. Renseignements : sursumcorda@skynet.be ou téléphone (+32) (0) 4.3441089

08/04/2012

Pour ceux qui aiment les chiffres

La fréquentation de l’église du Saint-Sacrement à Liège

durant la Semaine Sainte 2012 : 

319DSC_3102.JPG

On a dénombré cette année encore plus de 500 participants aux offices : 130 le dimanche des Rameaux et 170 le Jour de Pâques, auxquels il faut ajouter 80 personnes à la messe du Jeudi-Saint, 50 à la Veillée pascale, 30 à l’adoration du Mardi-Saint (confessions) et 50 le Vendredi-Saint à 15h (confessions assurées par deux prêtres).

Par rapport à l’an dernier : le nombre de confessions a sensiblement augmenté, de même que l’assistance aux messes du Jeudi-Saint et du Jour de Pâques. Pour la fréquentation de la Veillée pascale, cependant très soignée et fort bien chantée par Patricia Moulan et ses amis, "peut mieux faire" : 50 personnes, c’est trop peu. Le chemin de croix du Vendredi-Saint (100 personnes l’an dernier) avait été supprimé cette année, par solidarité avec l’initiative de M. le Doyen de Beukelaer, à laquelle les fidèles du Saint-Sacrement avaient eux aussi été instamment invités (affiches, flyers et monitions). Son grand chemin de croix public dans les rues de Liège (plus de mille participants:voir ci-dessous) est une réussite qui nous réjouit sans réserve.

Pour mémoire, l'église du Saint-Sacrement à Liège est un sanctuaire jusqu'ici sans statut canonique précis, appartenant à une association de fidèles, l'asbl "Sursum Corda", qui l’a sauvée de la désaffectation programmée en 2003. La responsabilité pastorale de ce sanctuaire est confiée à deux prêtres diocésains: l'abbé Jean Schoonbroodt, chapelain et président de l'asbl, ainsi que l'abbé Claude Germeau, directeur du foyer d'accueil de Herstal. Cette église ne bénéficie d’aucun subside de fonctionnement, public ou autre, et vit uniquement de la charité de ses fidèles, amis et bienfaiteurs.

Compte IBAN BE58 0003 2522 9579  BIC BPOTBEB1 

de "Sursum Corda" asbl, Rue Vinâve d'île, 20 bte 64 à B-4000 Liège

 

 cliquez sur l'image puis sur la flèche dans le document ouvert

 
 
Vendredi Saint :un chemin de croix dans les rues de Liège

29/03/2012

MARCHE POUR LA VIE, LE 25 MARS 2012 A BRUXELLES: ET APRES ?

La « Marche pour la Vie » de ce dimanche 25 mars à Bruxelles après celle organisée la veille par les « pro IVG », aurait rassemblé, selon la RTBF, sensiblement le même nombre de personnes : 2.000, de part et d’autre. Match nul, comme par hasard. Les organisateurs « pro vie » contestent les chiffres et avancent celui de 4.000 personnes à leur marche dominicale: nous étions parmi celles-ci. Difficile d’évaluer exactement.

Le succès un peu paradoxal cette initiative est d’avoir (pour la première fois, cette année) suscité une marche "réactionnaire" des « pro-choice », subsidiée par les pouvoirs publics (en l'occurrence la « Fédération Wallonie-Bruxelles »). Le débat est donc rouvert. Mais le dossier ? Pas encore, sans doute, au regard de la loi du nombre qui gouverne la société civile.

Pour autant qu'on puisse en juger, les manifestants de dimanche étaient surtout des catholiques issus des nouvelles communautés (charismatiques, traditionalistes ou "traditionalisants" de toutes obédiences), mais peu ou pas de mobilisation des structures séculières (paroissiales ou autres) de l’Eglise. Et moins encore, semble-t- il, des communautés se réclamant d’autres cultes. La présence islamique annoncée (entre autres) nous est apparue comme anecdotique.

La hiérarchie catholique s’est exprimée à la tribune par la voix de Mgr Harpigny, évêque de Tournai, en quelques mots pas toujours audibles. Pour le reste, beaucoup de prêtres, religieux et religieuses dont l’habit affichait clairement l’identité : donc en marge de la posture «conciliaire ». Parmi eux, comme dans le public, beaucoup de jeunes aussi car les communautés nouvelles attirent là où l’establishment conformiste indiffère.

Reste à donner un grand coup de chapeau à la générosité des étudiants qui ont construit cette initiative. Ils mériteraient mieux, à l’avenir, que ce regard du balcon où se réfugie souvent l’Eglise établie. Mais ceci est une autre histoire. Confions en le souci à la prière de Marie: on célébrait ce 25 mars la fête de l’Annonciation.

12:14 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (0)