Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2008

Verbum caro factum est

 

ET HABITAVIT IN NOBIS...

Ludovico_CIGOLI_1559-1613_Peintre_a_Florence__Detail_de_la_Nativite__331_jpeg.jpg

 

A Noël nous ne nous contentons pas de commémorer la naissance d'un grand personnage, nous ne célébrons pas simplement et dans l'abstrait le mystère de la naissance d'un homme, ou en général le mystère de la vie, nous ne fêtons pas seulement non plus le début d'une nouvelle saison. A Noël nous rappelons quelque chose d'essentiel pour la foi chrétienne, une vérité que saint Jean résume en peu de mots:"le Verbe s'est fait chair". Il s'agit d'un événement historique que l'évangéliste Luc se préoccupe de situer dans un contexte bien déterminé: dans les jours où fut publié le décret pour le premier recensement de César Auguste, quand Quirinus était déjà gouverneur de Syrie (cf. Lc, 2, 1-7). C'est donc lors d'une nuit historiquement datée que se produisit l'événement qu'Israël attendait depuis des siècles. Dans le noir de la nuit de Bethléem s'allume, réellement, une grande lumière: le Créateur de l'univers s'est incarné en s'unissant indissolublement à la nature humaine, étant ainsi réellement "Dieu de Dieu, Lumière de la Lumière" et en même temps homme, vrai homme. Ce que Jean appelle en grec "ho Logos" traduit en latin par "Verbum" (Le Verbe) signifie aussi "le Sens". Nous pourrions donc comprendre l'expression de Jean ainsi: le "Sens éternel" du monde s'est fait tangible à nos sens et à notre intelligence: nous pouvons maintenant le toucher et le contempler (cfr Jn, 1,1). Le "Sens" qui s'est fait chair n'est pas simplement une idée générale inhérente au monde; c'est une "Parole" qui nous est adressée. Le Logos nous connaît, nous appelle, nous guide. Ce n'est pas une loi universelle, au sein de laquelle nous jouons ensuite un rôle, mais c'est une Personne qui s'intéresse à chaque personne. C'est le Fils du Dieu vivant, qui s'est fait homme à Bethléem.

Nativite georges de la tour.jpg

A beaucoup d'hommes, et d'une certaine façon à nous tous, cela semble trop beau pour être vrai. En effet, cela revient à affirmer: oui, il y a un sens, et le sens n'est pas une protestation impuissante contre l'absurde. Le sens a la puissance: il est Dieu. Un Dieu bon, qui ne doit pas être confondu avec un être très-haut et lointain, auquel on ne pourrait jamais accéder, mais un Dieu qui s'est fait notre prochain et qui nous est très proche, qui a du temps pour chacun de nous et qui est venu pour rester avec nous. Il est alors naturel de se demander:"Ce genre de chose est-il possible ? Est-ce une chose digne de Dieu que de se faire petit enfant ?". Pour chercher à ouvrir son coeur à cette vérité qui illumine toute l'existence, il convient de s'incliner et de reconnaître la limite de notre intelligence. Dans la grotte de Bethléem, Dieu se montre à nous humble petit enfant pour vaincre notre orgueil. Peut-être nous serions-nous rendus plus facilement face à la puissance , face à la sagesse; mais Lui ne veut pas notre reddition; Il fait bien plutôt appel à notre libre décision d'accepter son amour. Il s'est fait petit pour nous libérer de cette prétention de grandeur qui jaillit de l'orgueil; Il s'est librement incarné pour nous rendre vraiment libres, libres de L'aimer.

BENOÎT XVI

  MESSES DE NOËL

à l'église du Saint-Sacrement (Bd d'Avroy, 132 à Liège)

Jeudi 25 décembre, messes du jour selon le missel de 1962, à 10h (abbé Jean Schoonbroodt) et selon le missel de 1970, à 11h15 (abbé Claude Germeau).

à la chapelle Saint-Lambert (Rue du Collège, 80 à Verviers)

Mercredi 24 décembre, veillée suivie de la messe de minuit selon le missel de 1962, à partir de 23h30 (Père Jos Vanderbruggen, o.praem.) et Jeudi 25 décembre, messe du jour selon le missel de 1962, à 11h (Père Jos Vanderbruggen).

 Joyeuse et Sainte Fête de Noël !

13/12/2008

Noël au coeur de la Cité lainière

 

VEILLEE ET MESSE DE MINUIT TRADITIONNELLES

A LA CHAPELLE SAINT-LAMBERT DE VERVIERS

 

nativite.gif

Le mercredi 24 décembre 2008 à 23h30 à la Chapelle Saint-Lambert de Verviers, la veillée et la messe de minuit de Noël seront chantées en Chapelle Saint Lambert.pnggrégorien et en polyphonie ancienne. La chapelle est située au coeur de la Cité: rue du Collège, 80 (à deux pas de l'Institut Saint-Michel).

La Schola de la Chapelle, Patricia Moulan (alto solo), Albert Schäfer (flûte) et Léonard Aussems (orgue) interpréteront le plain-chant de la Nativité ainsi que des noëls classiques et populaires de la Renaissance à nos jours. A noter au programme des oeuvres de Michel Praetorius, Jean-Sébastien Bach, Jean-François Dandrieu, Zoltan Kodalschola_st_lambert.gify mais aussi des airs traditionnels venus d'Europe centrale ou de Provence, sans oublier les célèbres "Adeste fideles" et "Stille Nacht" au pied de la crèche illuminée dans le beau cadre de ce sanctuaire baroque du XVIIIe siècle.

La messe sera célébrée, selon le missel de 1962, par le P. Jos Vanderbruggen o.praem., recteur du prieuré de Tancrémont.

etoile.gif

Renseignements: via ce blog ou e-mail sursumcorda@skynet.be