Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2012

Trois cents personnes ont fêté le chant grégorien à Liège

 

0005510ac.jpgBelle journée festive  le samedi 12 mai dernier pour la clôture du cycle des cours 2011-2012 de l’Académie de Chant grégorien à Liège, une académie qui a vu le jour en 2003 -sans aucun appui officiel, clérical ou autre- et accueilli depuis lors plus de 250 élèves dans les locaux de l’église du Saint-Sacrement.

Pour la circonstance, l’Ensemble Vocal « Caliomène » (dir. Ximena Gonzáles) issu du Chœur  Grégorien de Paris et l’organiste Patrick Wilwerth s’étaient joints aux 27 élèves de la « cuvée 2012 » dirigés par Stéphan Junker, professeur au conservatoire de Verviers (sans oublier les juniors accompagnés par Patricia Moulan, issue du même conservatoire).

Au programme : un concert et une messe qui ont réuni ensemble un vaste public (près de 300 personnes).

À 16 heures, dans une église (XVIIe siècle) des Bénédictines trop petite pour accueillir tous les auditeurs, un programme éclectique a illustré « les quatre saisons du plain-chant » : grégorien, diaphonie, déchant, plain-chant tardif du XVIIe siècle ont alterné avec le jeu des sonorités baroques du bel orgue « Le Picard »(1737) qui surplombe le chœur des moniales. Une prestation remarquable rehaussée par les voix féminines du chœur parisien, à la fois juvéniles et admirablement posées.  

trois cents personnes ont fêté le chant grégorien à liège

trois cents personnes ont fêté le chant grégorien à liègetrois cents personnes ont fêté le chant grégorien à liègetrois cents personnes ont fêté le chant grégorien à liège

Lors de la messe chantée à 18 heures dans l’église du Saint-Sacrement (XVIIIe s.), le public  nombreux et attentif a pu découvrir un Kyriale (ordinaire de la messe) du XIe siècle, très chantant, dont la simplicité et la pureté psalmodiques contrastaient avec de somptueux motets du siècle de Louis XIV et les mélismes ornés du propre grégorien de la messe du cinquième dimanche après Pâques. À l’autel majeur du Saint-Sacrement, tout illuminé d’or et de marbre blanc, le célébrant, revêtu d’une chasuble moirée de même teinte, était secondé par un cérémoniaire et un groupe de jeunes d’une vingtaine d’années, impeccables en soutanes noires et surplis blancs.

La journée s’est conclue par une rencontre conviviale dans les locaux de réception de l’église et la vente de superbes disques enregistrés par le chœur des moines bénédictins de Triors (dans la Drôme) illustrant l’année liturgique grégorienne au profit de la réhabilitation de l’hôtellerie de leur abbaye.

Pour paraphraser Bernard Slade, à l’an prochain, mêmes lieux, mêmes heures : pour la dixième année consécutive !

Un enregistrement en « live » a permis la gravure de deux CD en souvenir de l’évènement, l’un avec les chants du concert, l’autre avec ceux de la messe (mis en vente au prix unitaire de deux euros chacun, port compris. À souscrire par mail ici : sursumcorda@skynet.be ).

Sur le même sujet, voir aussi la première page du site du diocèse de Liège ic(cliquez) :300 personnes à Liège pour le chant grégorien

Prochaine manifestation à l’église du Saint-Sacrement le samedi 9 juin à 16 heures :

Messe de la solennité de la Fête-Dieu, prêchée par le chanoine Eric de Beukelaer, Doyen de Liège (rive-gauche) et suivie de la procession dans le quartier d’Avroy, Avec la participation de la Schola Cantorum du Ward Instituut de Roermond (Pays-Bas) et  l'Harmonie royale Saint-Georges de Montzen.

trois cents personnes ont fêté le chant grégorien à liège

Voir ici

+ FÊTE-DIEU À LIÈGE +

24/04/2012

Journée grégorienne

  

PLAIN-CHANT SUR LIÈGE LE SAMEDI 12 MAI 2012 

A 16 HEURES, A L'EGLISE DE L’ABBAYE DES BENEDICTINES

(Boulevard d'Avroy, 54 à Liège)

CONCERT : « LES QUATRE SAISONS DU PLAIN-CHANT »

imagesCAJXVX6L.jpg 

Les plus belles mélodies grégoriennes et diaphoniques sélectionnées au fil des saisons  liturgiques seront  interprétées par l’Ensemble vocal parisien « Caliomène » (direction : Ximena Gonzalès), les trente élèves de l’Académie de Chant Grégorien à Liège (direction : Stephan Junker, professeur au conservatoire de Verviers) et les élèves de l’Académie des Juniors (direction : Patricia Moulan)  A l'orgue Le Picard (XVIIe s.) des Bénédictines : oeuvres baroques jouées par Patrick Wilwerth, professeur au Conservatoire de Verviers

Programme détaillé

Juniors:

Repons Ave Maria

Litanie du Kyrie

Académie de chant grégorien:

Antienne "Rorate Caeli" (déchant)

Antienne Ô Emmanuel

Hymne de l'Avent "Veni Emmanuel" (diaphonie) 

Antienne des Vêpres de Noël "Hodie"

Alleluia de l'Epiphanie "Vidimus stellam"  

Communion des Rameaux "Pater si non potest" avec ses versets 

Antienne « Crucem tuam » de la Vénération de la Croix le Vendredi-Saint  

Communion du VIe dimanche de Pâques "Spiritus sanctus" 

Séquence Lauda Sion d'Arauxo  XVIe s.(avec alternance d'orgue) 

Patrick Wilwerth à l'orgue "Le Picard" (1737)

oeuvres baroques 

Ensemble féminin "Caliomène"

Laudemus virginem (livre vermeil de Montserrat) improvisation en canon sur le thème 

Kyrie IV Cunctipotens  

Antienne Venite adoremus Eum 

Introit  Puer Natus est  

Graduel  Ecce Quam Bonum  

Hymne Pange Lingua  

Allelúia Exívi a Patre 

Offertoire Ave Maria

Séquence Veni Sancte Spiritus

  

A  18 HEURES, A L'EGLISE DU SAINT-SACREMENT

(Boulevard d’Avroy, 132 à Liège)

MESSE « VOCEM IUCUNDITATIS»

du cinquième dimanche après Pâques

Resurrection Weyden.jpg

célébrée selon le missel de 1962 par M. l'abbé Claude Germeau,

directeur du Foyer d'accueil des Jeunes à Herstal

Dans le cadre de cette liturgie, les élèves de l’Académie de Chant Grégorien à Liège (dir. Stephan Junker) chanteront le Kyriale de la Messe XV « Dominator Deus » (XIe s.) et les Juniors (dir. Patricia Moulan) le repons Ave Maria.  L’Ensemble vocal Caliomène (dir. Ximena Gonzalès) interprétera les pièces du propre de la messe du cinquième dimanche après Pâques, ainsi que trois motets baroques de François Couperin (Paris, 1668-1733) , André Campra (Aix-en-Provence, 1660-Versailles 1744) et Nicolas Bernier (Mantes sur Seine, 1665-Paris 1734). A l’orgue Thomas :  Patrick Wilwerth.

Une réception sera offerte par l'Académie de chant grégorien à l'issue de la messe.

L’Ensemble « Caliomène » est composé de jeunes musiciennes professionnelles, diplômées du chœur grégorien de Paris, issues du conservatoire de Pantin. L'Académie de Chant grégorien organise, tous les ans, à Bruxelles, à Louvain-la-Neuve et à Liège (depuis 2003, dans les locaux de l’église du Saint-Sacrement) des cycles de cours ouverts tant aux débutants qu’aux persévérants, ainsi que des week-ends consacrés à des formations thématiques de perfectionnement dont la direction est  confiée aux meilleurs spécialistes belges et étrangers.  Stephan Junker anime les cours de l’académie de chant grégorien à Liège. Il est diplômé du conservatoire de Bruxelles où il fit partie de la classe de Jules Bastin et est titulaire d’une classe de chant au conservatoire de Verviers Il est aussi licencié en philologie classique de l’Université de Liège. Patricia Moulan est issue des classes d'orgue ((P. Wilwerth) et de chant (Céline Vieslet) du Conservatoire de Verviers. Patrick Wilwerth, organiste, compositeur, professeur d’orgue au conservatoire de Verviers et dans plusieurs académies de la région liégeoise, est diplômé des Conservatoires royaux de Liège et de Bruxelles où il fut l’élève et le disciple d’Hubert Schoonbroodt. Outre ses activités dans le domaine de l’orgue et de la composition, Patrick Wilwerth a fondé en 1994 le chœur de chambre "Praeludium" et a été nommé en 1993, directeur artistique du chœur universitaire de Liège.

Entrée libre à toutes les manifestations. Renseignements : e-mail sursumcorda@skynet.be ou tél. 04.344.10.89

08/04/2012

Pour ceux qui aiment les chiffres

La fréquentation de l’église du Saint-Sacrement à Liège

durant la Semaine Sainte 2012 : 

319DSC_3102.JPG

On a dénombré cette année encore plus de 500 participants aux offices : 130 le dimanche des Rameaux et 170 le Jour de Pâques, auxquels il faut ajouter 80 personnes à la messe du Jeudi-Saint, 50 à la Veillée pascale, 30 à l’adoration du Mardi-Saint (confessions) et 50 le Vendredi-Saint à 15h (confessions assurées par deux prêtres).

Par rapport à l’an dernier : le nombre de confessions a sensiblement augmenté, de même que l’assistance aux messes du Jeudi-Saint et du Jour de Pâques. Pour la fréquentation de la Veillée pascale, cependant très soignée et fort bien chantée par Patricia Moulan et ses amis, "peut mieux faire" : 50 personnes, c’est trop peu. Le chemin de croix du Vendredi-Saint (100 personnes l’an dernier) avait été supprimé cette année, par solidarité avec l’initiative de M. le Doyen de Beukelaer, à laquelle les fidèles du Saint-Sacrement avaient eux aussi été instamment invités (affiches, flyers et monitions). Son grand chemin de croix public dans les rues de Liège (plus de mille participants:voir ci-dessous) est une réussite qui nous réjouit sans réserve.

Pour mémoire, l'église du Saint-Sacrement à Liège est un sanctuaire jusqu'ici sans statut canonique précis, appartenant à une association de fidèles, l'asbl "Sursum Corda", qui l’a sauvée de la désaffectation programmée en 2003. La responsabilité pastorale de ce sanctuaire est confiée à deux prêtres diocésains: l'abbé Jean Schoonbroodt, chapelain et président de l'asbl, ainsi que l'abbé Claude Germeau, directeur du foyer d'accueil de Herstal. Cette église ne bénéficie d’aucun subside de fonctionnement, public ou autre, et vit uniquement de la charité de ses fidèles, amis et bienfaiteurs.

Compte IBAN BE58 0003 2522 9579  BIC BPOTBEB1 

de "Sursum Corda" asbl, Rue Vinâve d'île, 20 bte 64 à B-4000 Liège

 

 cliquez sur l'image puis sur la flèche dans le document ouvert

 
 
Vendredi Saint :un chemin de croix dans les rues de Liège