Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2018

A contretemps : bioéthique, spiritualité, scientisme

mag_107_02-page-001.jpg

 

 

 

À CONTRETEMPS : BIOÉTHIQUE, SPIRITUALITÉ, SCIENTISME

Un regard politiquement incorrect sur les mœurs contemporaines

A contretemps295.jpg

 

VE PN 107 4172694077.jpgL’an dernier, dans ce même périodique, Mutien-Omer Houziaux consacrait deux articles[1] à la scandaleuse mise à pied du Professeur Stéphane Mercier, coupable d’avoir présenté à des étudiants un argumentaire « pro-life »[2] étonnamment jugé « en contradiction avec les valeurs portées par l’université » catholique  de Louvain. Nombre de lecteurs ont apprécié la rigueur intellectuelle, l’esprit et la plume de M. Houziaux[3]. Nul doute qu’ils  liront – ou reliront – avec le même plaisir son essai À contretemps, où il jette sur certaines nouveautés « sociétales » des regards politiquement incorrects. Avec un humour parfois corrosif, l’essai dénonce, sans détour, les effets délétères d’une pensée dominante voire unique qui, sous couvert de démocratie, de dialogue, de tolérance, de « vivre ensemble », devient de plus en plus liberticide. Ainsi, en de nombreux domaines (bioéthique, sexualité, parentalité, spiritualité, pédagogie, anthropologie), toute remise en question des avancées et des orientations imposées par la doxa d’un sacro-saint Progrès est, sans aucun discernement, taxée de rétrograde, réactionnaire, totalitaire voire néo-fasciste. Pour une bonne part héritage des revendications soixante-huitardes, les conquêtes « sociétales » se poursuivent comme le montrent notamment les débats de bioéthique inscrits dans les agendas parlementaires en France et en Belgique.

À contretemps est préfacé par feu Mgr Michel Dangoisse, qui invite le lecteur à « découvrir les démonstrations convaincantes auxquelles se consacre l’auteur, dansant allègrement sur le terrain pourtant miné des idées toutes faites qu’impose à l’opinion une intelligentsia parfois décadente ».

Mutien-Omer Houziaux est romaniste. Ancien maître de conférences à l’Université de Liège, il a connu un parcours universitaire marqué par l'interdisciplinarité. Chercheur et enseignant en plusieurs Facultés. Pionnier dans les domaines de l'enseignement et de l'anamnèse assistés par ordinateur à Liège, en Belgique, ainsi qu'au Canada et en Argentine, il est l’auteur de nombreuses publications, dont plusieurs essais touchant à la linguistique, à l'informatique appliquée, à la pédagogie et à la musicologie. L'auteur a été organiste titulaire de la cathédrale de Liège durant 25 ans. Il tient aujourd'hui les orgues à l'église du Saint-Sacrement (Bd d'Avroy, 132 à Liège) tous les dimanches, à la messe de 11h15.

Pour recevoir (franco de port) le livre à votre adresse postale, il suffit d’en faire la demande à l’asbl Sursum Corda,  par téléphone : 04 344 10 89 (de l’étranger : +32 4 344 10 89) ou par email : sursumcorda@skynet.be et de verser la somme de 10 euros par exemplaire souscrit au compte IBAN BE58 0016 3718 3679 BIC GEBABEBB de Vérité et Espérance, Vinâve d’île, 20/64, 4000 Liège,  avec la mention  "A contretemps".

[1] Mutien-Omer HOUZIAUX, À propos de l’affaire Mercier : Savonarole réanimé à Louvain-la-Neuve – Aux anathèmes le Savonarole de l’UCL répond par un livre. In Vérité et Espérance, Pâque nouvelle, 103 (15-18) et 105 (15-18)

[2] Stéphane MERCIER, La philosophie pour la vie - Cntre un prétendu « droit de choisir » l’avortement, Quentin Moreau, éditeur, 2017, XIX + 78 pp.

[3] Mutien-Omer HOUZIAUX, À contretemps. Regards politiquement incorrects. Bioéthique - Spiritualité - Scientisme. Préface de Michel Dangoisse. Collection « Autres regards ». Mols  et Desclée de Brouwer, 2010, 286 pages.

Écrire un commentaire